Votre espace client Aller dans mon espace client

APIVIA à moins d’une journée de l’arrivée !

APIVIA à moins d’une journée de l’arrivée !

transat jacques vabre normandie le havre

APIVIA à moins d’une journée de l’arrivée !

Le long des côtes du Brésil, APIVIA poursuit sa descente en leader jusqu’à Salvador de Bahia. Il reste moins de trois cents milles à parcourir avant la délivrance de la ligne d’arrivée, que Charlie Dalin et Yann Eliès couperont cette nuit.

En ce samedi matin, Charlie Dalin et Yann Eliès progressent d’un bon train vers Salvador Bahia. Le duo APIVIA n’était plus qu’à 290 milles de la ligne d’arrivée de la 14e Transat Jacques-Vabre au classement de 9 heures, avec 230 milles d’avance sur PRB et 266 sur Charal. A cette heure-là, APIVIA était à hauteur de Recife, capitale de l’état du Pernambouc, fondée en 1537. Il progressait à un peu plus de 16 nœuds dans un vent d’est d’une quinzaine de nœuds, qui ralentira un peu au fil de la descente.

Et puis ? Et puis c’est tout, oui. C’est tout parce qu’il ne faudrait pas porter la poisse en versant dans l’euphorie trop vite à si peu de l’arrivée. C’est tout parce que le frisson qui commence à monter dans l’esprit les membres de l’équipe APIVIA est si doux qu’il mérite d’être préservé. C’est tout parce les émotions de Charlie, qui traversait il y a dix ans l’Atlantique en Mini pour voir si, vraiment, il était fait pour le large, et pour Yann, qui a conquis deux fois cette Transat Jacques-Vabre, seront si belles sur la ligne d’arrivée, ce soir, qu’on va les laisser leur donner la dimension qu’ils voudront.

Mais ce qui est certain et ce qui mérite d’être dit, déjà, c’est que même si le pot au noir a été d’une folle injustice avec Charal, l’équipe d’APIVIA et ses skippers ont sacrément bien travaillé.