Votre espace client Aller dans mon espace client

Imoca APIVIA

À la rencontre d’Elise Bakhoum,
Responsable gréement de l’Imoca APIVIA

Depuis la sortie de l’eau de l’Imoca APIVIA en fin d’année dernière, toute l’équipe APIVIA est mobilisée sur le chantier à Lorient. Une équipe composée de femmes et d’hommes qui mettent au quotidien leurs compétences et savoir-faire au service de la performance. Ingénieurs, chercheurs, préparateurs, ils œuvrent à l’optimisation du monocoque de Charlie Dalin. Si les dernières semaines ont quelque peu chamboulé leur quotidien, l’équipe technique n’en a pas pour autant perdu sa bonne humeur. Entretien avec Elise Bakhoum, Responsable gréement de l’Imoca APIVIA.

Ces dernières semaines, l’équipe technique de l’Imoca APIVIA n’a pas dérogé aux restrictions mises en place à l’échelle nationale. Il a donc fallu s’adapter et imaginer de nouvelles organisations, tout en respectant les gestes barrières. « Nous avons arrêté de travailler sur le chantier du 15 mars au 1er avril. Ensuite, nous avons repris le travail sous forme de quart, de 7 h du matin à 13 h, en respectant les mesures de sécurité mises en place. Pour ma part, nous étions trois par quart, avec chacun une spécialité technique différente, ce qui nous a permis de nous répartir à différents endroits dans le hangar. Nous avions évidemment un masque de protection pour travailler sur le bateau. »

Une ambiance studieuse donc, mais toujours dans la bonne humeur : « Vu le contexte, nous avons eu la chance d’avoir du boulot, cela te motive forcément ! Toute l’équipe avait le moral, avec comme objectif de remettre le bateau à l’eau dès que possible. Une cadence de travail rythmée par les différentes annonces du gouvernement mais guidée par une ambition : faire en sorte que Charlie puisse de nouveau naviguer à bord de l’Imoca APIVIA ! Nous savions que chaque jour qui passait, correspondait à des jours de navigation en moins pour Charlie. »

D’un point de vue personnel, le confinement reste pour Elise une épreuve avec des hauts et des bas, mais surtout une véritable leçon de vie. « J’ai pris encore plus conscience que ma vie sociale et mon travail étaient importants. J’ai envie de continuer à prendre soin de cela. J’ai également réalisé que les libertés que j’avais avant le confinement étaient précieuses, par exemple juste aller courir le long de la plage. »

Pour Elise et toute l’équipe technique, le déconfinement a été synonyme de mise à l’eau de l’Imoca APIVIA.
« Cela a été une très belle journée qui s’est déroulée comme on le souhaitait avec, une installation des foils avant de sortir le bateau du hangar, un quillage et un mâtage sans encombre sous un soleil radieux et pas de vent ! » L’occasion de retrouver le grand air et de se remettre rapidement dans le bain. « Mon boulot, c’est de faciliter la vie de Charlie Dalin à bord de l’Imoca APIVIA. Je m’occupe de tout le gréement (l’ensemble des pièces nécessaires à la manœuvre sur les bateaux à voile) de la tête de mât à son poste de barre donc j’ai toujours beaucoup de travail après les mises à l’eau afin d’optimiser le bateau, que ce soit au niveau du mât, de la bôme ou des cordages. »

Un programme technique très chargé pour Elise et l’ensemble du team. A l’image de Charlie, rien ne sera laissé au hasard et sera doublé d’une sécurité et d’un respect sans faille des gestes barrières.
A l’ordre du jour, « vérification de tout le matériel sur le bateau avant de laisser Charlie retourner en solitaire sur l’Imoca APIVIA. » !