Votre espace client Aller dans mon espace client

IMOCA APIVIA

APIVIA lance le sprint final en pole position au waypoint « Gallimard »

Garder son sang-froid. Telle est la nouvelle mission pas impossible que Charlie Dalin va devoir réaliser pour franchir la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne dans la peau du vainqueur. Charlie a passé en tête le waypoint « Gallimard » à 9h34 (heure française) après 8 jours, 18 heures et 4 minutes devant Jérémie Beyou et Thomas Ruyant. Ce matin, c’était la guerre des nerfs au passage de cette seconde marque de parcours, placée dans une zone de vents très faibles.

« La marque fictive est positionnée exactement sur une nouvelle dorsale (zone de hautes pressions atmosphériques engendrant des vents faibles) qui génère une nouvelle phase de transition cruciale puisqu’il s’agit de la dernière avant Les Sables d’Olonne », explique ce matin Charlie Dalin, vidéo à l’appui. Cette zone de ralentissement générale profite bien évidemment aux poursuivants qui bénéficient encore d’un vent plus élevé. D’où ce nouveau resserrement général après le premier au large de l’Islande.

En tête du second et dernier passage obligatoire du parcours, Charlie et APIVIA mettent désormais le cap vers l’Est et la ligne d’arrivée des Sables d’Olonne. Une autoroute toute tracée ? Pas si sûre et tranquille… « Pour la dernière section, il y aura toujours des petits coups à jouer mais ce sera essentiellement de la vitesse pure », détaille le skipper qui, quoi qu’il arrive, parait déjà conquis et satisfait de la course. « J’ai appris plein de choses, vécu de superbes moments sur cette régate, une très belle expérience. Ce n’est pas fini et je vais apprécier ces derniers couchers de soleil depuis la mer avant l’arrivée ».