Votre espace client Aller dans mon espace client
Gildas Morvan : « Charlie a dominé ces 48h du Défi Azimut »

Gildas Morvan :

IMOCA APIVIA

Gildas Morvan : « Charlie a dominé ces 48h du Défi Azimut »

Gildas Morvan est directeur de course des 48h du Défi Azimut.
Il connaît bien Charlie pour l’avoir côtoyer en Figaro avec qui il a notamment remporté La Transat AG2R La Mondiale en 2012. À quelques minutes de l’arrivée, il revient sur la course de Charlie qu’il juge sans faute.

« Charlie a pris la tête quelques heures après le départ, en fin d’après-midi, pour ne plus la lâchée jusqu’à ce matin, tout est encore possible. Malheureusement pour lui, il avait une belle avance mais ce vent faible, ce Pot-au-Noir à Lorient va resserrer le jeu. A lui d’être malin et de pouvoir garder le contrôle de la flotte mais malheureusement ça ne va pas être facile parce que ça attaque de partout. Il va donc falloir qu’il joue comme il sait faire, comme une arrivée de solitaire du Figaro pour gagner l’épreuve.

C’est vrai que Charlie il sait gagner donc là-dessus il n’y a pas de problème, il est vraiment capable de gagner. Ce qui est sûr c’est qu’il a dominé cette épreuve. Je pense qu’il a été parfait en timing, en stratégie, en route et c’est propre, il y a 0 erreur. Il allait vite, très vite par moment, jusqu’à 30 nœuds, impressionnant. Nous sur les routages on a du mal à suivre. Il a maîtrisé cette course. Maintenant il sait aussi que ça fait partie du jeu, cet espèce de Pot-au-Noir, par rapport au Vendée Globe on peut le dire, il y a une traversée de Pot-au-Noir à faire pour couper la ligne. On peut traverser une dorsale sur la ligne d’arrivée qui fait tomber le vent, un petit thermique qui arrive vers midi, il peut ressortir en tête et gagner l’épreuve. Il essaie de contrôler, il essaie d’aller chercher le concurrent qui semble le plus opportun, il a lâché Armel Tripon, je pense que c’est une bonne chose, il va vraiment chercher le côté droit avec PRB qui semble calé sur une bascule à droite. Pour moi tout est faisable, ça va se jouer à pas grand-chose, mais je pense qu’il est capable de gagner, sans problème. »