Votre espace client Aller dans mon espace client

IMOCA APIVIA

Stages de préparation, tour de chauffe avant la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne !

La préparation au Vendée Globe se poursuit pour l’Imoca APIVIA. Après plusieurs sorties en mer en équipage pour affiner les réglages de son monocoque, Charlie Dalin participera cette fin de semaine à un stage offshore de trois jours avec une journée inshore avec le Pôle Finistère Course au Large. L’occasion pour le skipper APIVIA de se confronter à la concurrence, à quinze jours du grand départ de la Vendée-Arctiques-Les Sables d’Olonne, première course avant le Vendée Globe.

Le pôle Finistère Course au Large a pour missions l’entraînement, la formation et le suivi des sportifs de haut niveau dans le domaine de la course au large. Depuis vingt ans, tous les vainqueurs du Vendée Globe sans exception sont issus de cette filière d’excellence. Une fois n’est pas coutume, le pôle Finistère Course au Large organise comme tout au long de l’année un stage de perfectionnement pour les skippers et leur monture, à quinze jours de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, première échéance sportive de la saison. Un stage qui sera décomposé en deux temps : des runs de vitesse dans la baie de Port-La-Forêt ce vendredi, avant de prendre le large pour trois jours de navigation. Une belle opportunité pour Charlie Dalin de se confronter à la concurrence à bord de l’Imoca APIVIA. « La navigation en groupe avec le pôle permet d’avoir des références de performance, si on va bien à telle ou telle allure par rapport aux autres. Quels sont les points forts et les points faibles à identifier. Cela permet aussi de voir ce que font les autres, l’objectifs est de tirer tout le groupe vers le haut. » L’occasion également de travailler l’aspect solitaire en situation de course ainsi que les réglages et les manœuvres sur de longs bords de jour comme de nuit.

La particularité du pôle Finistère Course au Large est d’organiser des entraînements avec d’autres skippers qui sont aussi des compétiteurs une fois la ligne de départ de la course franchie. Le partage d’informations en entrainement fait parti de l’ADN du pôle. « On échange sur les configurations des uns et des autres lors des longues séances de débriefing après les navigations. Les équipes jouent le jeu, ce sont les conditions pour participer à ce stage. » Sans nul doute un partage d’expériences qui est le bienvenu à seulement quelques jours de la Vendée-Arctiques-Les Sables d’Olonne.