Votre espace client Aller dans mon espace client

Autisme : à l’épreuve des sens

Autisme : à l'épreuve des sens
autisme et atteintes sensorielles

Autisme : à l’épreuve des sens

L’autisme se caractérise par une communication sociale altérée, des comportements stéréotypés et répétitifs et, dans 95 % des cas, une perception sensorielle atypique, qui détermine en grande partie les réactions et les modes de communication qui nous paraissent bien souvent si étranges.

Les singularités sensorielles de l’autisme

Attirance pour les odeurs et les goûts marqués ou, au contraire, vive répulsion pour des odeurs et les goûts banals, vision focalisée sur les détails, intolérance aux lumières vives, évitement de tout contact, serait-ce un effleurement ou, à l’inverse, besoin de tâter, caresser… Tous les sens des personnes autistes peuvent être touchés par une atypie qui donne au monde un éclat différent de celui que perçoivent les personnes “neurotypiques”.

À la maison, à l’école et, plus tard, au travail, il est essentiel d’organiser l’environnement d’une personne autiste en prenant en compte ses singularités sensorielles. Généralement, un cadre de vie clair et prévisible est indispensable pour éviter l’anxiété et les troubles du comportement, qu’un cadre changeant et saturé de stimuli peut provoquer. L’aménagement d’une zone de “refuge sensoriel”, où la personne autiste peut se couper des surstimulations sonores, lumineuses et picturales, est souvent préconisé.

Mais, si l’aménagement d’une chambre d’enfant et des habitudes d’une famille peut être simple, l’école peine encore à s’adapter pour inclure les jeunes autistes, et les entreprises rechignent à modifier leur environnement et leurs habitudes, alors qu’elles ont la possibilité de proposer à un employé autiste une pièce de repos au calme, une aide à l’organisation du travail ou des séances de coaching. Les militants de la neurodiversité, qui estiment que l’autisme n’est ni un trouble, ni un handicap, mais un “style cognitif” qui a le malheur de ne pas être adapté à celui des allistes (personnes non-autistes) majoritaires, sont ainsi de plus en plus nombreux à réclamer une adaptation de l’environnement social à leurs singularités.

POUR ALLER PLUS LOIN
Écoutez notre podcast “Batailles pour l’autisme“, avec Bernadette Rogé.
Retrouvez l’intégralité de l’article sur apivia-prevention.fr.

Mentions légales

Rédaction Jean-Christophe Moine / Ethnomedia / avril 2022

(1)